Limiter les ballonnements et brûlures d’estomac

Limiter les ballonnements et brûlures d’estomac

Vous êtes sujets aux brûlures d’estomac ? Vous avez souvent le ventre gonflé ? Et pourtant vous limitez le gluten, les protéines animales, vous mangez exclusivement des légumes et des fruits… ! Et s’il était là, le problème ?

Mes meilleurs conseils pour votre digestion

Dans la plupart des cas, en assimilant ballonnements à prise de poids, vous supprimez de votre alimentation toute source de féculents et ne mangez plus que des salades et des fruits ! Il est là, le problème. Vous donnez à votre corps un excès de fibres qui provoque brûlures et ballonnements, d’autant plus que vos repas sont souvent constitués de nombreux légumes crus dans une même assiette.

Consommer des légumes, c’est très bien. Éviter l’excès dans votre alimentation, c’est mieux. On privilégie donc un ou deux légumes au maximum dans son assiette par repas et si possible un cru et un cuit.

Pour les fruits, c’est pareil. Leur digestion est encore plus compliquée et, souvent pris à la fin d’un repas, ils ont tout le temps de fermenter avant d’être digérés. On prendra donc plutôt un fruit pour le goûter et/ou une compote en fin de repas.

Pour ce qui est des féculents, on ne les supprime pas de son alimentation ! Si vous êtes en période de crise inflammatoire, évitez tous les produits complets (pâtes et riz complets…) plus difficiles à digérer que les produits raffinés.

Il va sans dire que l’on oublie tous les plats préparés par l’industrie alimentaire, avec leur liste d’ingrédients à rallonge ! Il est certain que nos estomacs ne sont pas faits pour supporter ça.

Pour les boissons, mieux vaut éviter les sodas, on diminue au maximum la consommation de café.

En résumé, que faire pour résoudre les problèmes de ballonnements et de brûlures d’estomac ?

Vous l’avez lu plus haut, il va falloir arrêter de penser que manger des légumes et des fruits reste la bonne solution.

Déjà, dans un premier temps, on oublie les légumes crus et les fruits, et on supprime soda et café. Sur une période de deux semaines, cela permettra de calmer votre estomac.

Par la suite, on réintègre doucement certains aliments crus. Mais le plus important sera d’équilibrer les repas en légumes, féculents, protéines et lipides. C’est le bon dosage qui vous aidera à maintenir un ventre plat et une digestion optimale.

Et après… si ça ne marche pas ?

Vous donner des conseils généraux, c’est une base. Mais pour en finir réellement avec vos difficultés digestives, le mieux c’est encore de pouvoir échanger sur vos problèmes et de vous procurer des conseils individualisés correspondant plus spécifiquement à vos symptômes et votre douleur.

L’alimentation se doit d’être personnalisée au maximum pour un résultat optimal et sur du long terme.

N’hésitez pas à me solliciter par e-mail ou téléphone. Vous trouverez, comme toujours, mes coordonnées dans l’onglet contact du site.




Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Cet article vous a plu ? Vous aimerez les suivants alors !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscription à la Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine un nouveau menu et ne jamais être en panne d’idées pour manger varié et équilibré !

Logo Pauline Soreda coach en nutrition à bergerac

Un petit cookie ?

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez cette politique, conformément à notre politique de confidentialité.