Faut-il devenir végétarien ?

assiettes_végé

J’ai écouté un podcast il y a quelques semaines qui interviewait une femme devenue végétarienne/végétalienne, elle expliquait son alimentation et comment elle en était arrivée à ce régime alimentaire.

J’ai écouté son témoignage avec attention, jusqu’à ces quelques phrases :

« Comment constituez-vous vos assiettes ? Ce n’est pas compliqué de devenir végétarien ? »

Ce à quoi elle a répondu :

« C’est très simple vous prenez une assiette d’un omnivore et vous enlevez juste la viande… »

Malheureusement, je n’étais pas assise et d’entendre de telles bêtises m’a vite agacée. Comment peut-on dire de telles choses, depuis quand un repas normalement constitué ne demande pas l’apport de protéines, lipides et glucides ?

J’ai voulu, à travers cet article, dénouer pour vous le vrai du faux et les bonnes pratiques pour une alimentation qui n’entache pas votre vitalité.



Quelle différence entre omnivore, végétarien, végétalien, végan, flexitarien ?

Déjà, si on commençait par comprendre les termes :

Un omnivore, c’est une personne qui mange de tout, que ce soit d’origine animale ou végétale.

Un végétarien va exclure de son alimentation toute chair animale comme le poisson, la viande rouge, la volaille…

Un végétalien, quant à lui, ne mangera aucun produit d’origine animale comme le lait, les œufs, le miel…

Et le végan alors ? Le végan, c’est un végétalien qui ne se limite pas à l’exclusion de produits alimentaires d’origine animale mais exclut entièrement de son mode de vie les produits issus d’animaux comme le cuir mais aussi les produits cosmétiques testés sur les animaux.

Et le flexitarien dans tout ça ?

On entend souvent le nom de flexitarien, mais il entre dans quelle catégorie ? C’est une personne qui va limiter sa consommation de chair animale, sa consommation sera plus raisonnée, plus exceptionnelle. Beaucoup passent aussi par cette phase avant de devenir végétarien ou végétalien.

différence_végétarien_vegan

Les bonnes et mauvaises raisons qui poussent au végétarisme

J’entends souvent des personnes passer à une alimentation végétale pour les mauvaises raisons…

Souvent, c’est pour :

  • la perte de poids ;
  • l’éthique sociale (effet de mode) ;
  • une meilleure digestion ;
  • la santé ;
  • le budget ;
  • et les « On dit… ».

Pour moi, la seule véritable raison qui doit vous pousser au végétalisme, et qui à mon sens me ferait vous donner raison, c’est la cause animale. Pour les autres raisons, je préfère vous convaincre d’adopter une meilleure alimentation pour atteindre vos objectifs.

L’homme n’est pas fait pour vivre sans protéines animales ! L’alimentation qui reste la plus saine si vous souhaitez réduire votre apport en produits d’origine animale serait le végétarisme. Il comble les besoins en protéines animales grâce aux produits laitiers et aux œufs, certains, même, s’autorisent les mollusques et crustacés.

Faut-il devenir végétarien pour être en bonne santé ?

La suppression de viande et de poisson ne vous donnera pas une meilleure vitalité, et leur surconsommation non plus ! Comme dans tout aliment, privilégiez la qualité à la quantité. Nul besoin de viande à chaque repas, vous pouvez varier entre légumineuses, œufs, fromages… choisissez de bons produits, donc vous connaissez l’origine et le mode d’élevage.

J’ai quelques personnes végétariennes dans mon entourage qui me disent avoir retrouvé une meilleure digestion et une plus grande vitalité depuis qu’elles ont supprimé viande et poisson de leur alimentation. Rien d’étonnant quand on voit ce qu’elles mangent… Elles ont simplement aidé leur organisme à mieux digérer en enlevant un groupe d’aliments face au chaos de leur alimentation… Cela veut-il dire que leur alimentation est plus saine ? Non, il y a toujours un déséquilibre, simplement en supprimant une catégorie d’aliments elles ont mis leur digestion au « repos ».

La meilleure des solutions serait plutôt d’adopter une pratique plus saine de leur alimentation, pour rappel, le Nutella, les pizzas, les hamburgers peuvent être végétaux… mais ultra-transformés aussi.

Pour ce qui est de la perte de poids, là aussi il y a erreur. Malheureusement pour combler ce manque de protéines, il faudra manger plus de légumineuses, plus de féculents, qui, à long terme, peuvent donner des envies de grignotage qui, par la suite, provoqueront des ballonnements… alors oui sur la balance vous pèserez moins lourd mais avec un ventre tout gonflé.

Végétariens : attention aux carences alimentaires

On entend souvent parler de carences. Les carences alimentaires peuvent apparaître même pour un omnivore, le problème vient souvent d’une mauvaise diversification de l’alimentation. Vous pouvez adopter une alimentation végétarienne sans risque si vous mangez varié et équilibré. Je parle bien de végétarien et non de végétalien, la suppression totale d’aliments d’origine animale entraînera à long terme des carences.

Pensez à vous rapprocher d’un professionnel de santé pour connaître vos besoins et les compléments qui vous sont nécessaires.

Manger végétarien veut-il dire manger sain ?

Oui, on peut manger végétarien et manger sain mais on peut aussi également manger très mal même sans chair animale. Quand je dis manger mal, je ne parle pas de pizza, gâteau, pâte à tartiner… Non, je pense plutôt à l’assiette mal constituée trop pauvre en lipides et protéines, trop riche en fibres qui à long terme peuvent abîmer votre flore intestinale.

Non, il ne faut pas croire qu’un mode d’alimentation végétarien corresponde forcément à une nutrition saine.

Une alimentation saine c’est une alimentation qui correspond à vos besoins, qui vous apporte de la diversité alimentaire et qui vous fait plaisir !

Une assiette végétarienne ressemble à quoi ?

Ce sont simplement des protéines, des glucides, des lipides et des légumes. Jusque-là rien de compliqué. Je vous donne quelques exemples de repas végétariens bien constitués :

  • dahl de lentilles corail avec riz et courgette ;
  • œuf mollet, ratatouille, quinoa ;
  • pâtes au pesto, brocoli et fromage de chèvre ;
  • salade de lentilles, carotte râpée, burrata, quinoa ;

 

Retrouvez ma recette de salade veggie express publiée il y a quelques semaines.

devenir_végétarien
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Cet article vous a plu ? Vous aimerez les suivants alors !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscription à la Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine un nouveau menu et ne jamais être en panne d’idées pour manger varié et équilibré !

Logo Pauline Soreda coach en nutrition à bergerac

Un petit cookie ?

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez cette politique, conformément à notre politique de confidentialité.