Décrypter les étiquettes des aliments

Les étiquettes sont-elles obligatoires sur tous les aliments ?

Ce n’est pas l’étiquette en elle-même qui est obligatoire, ce sont toutes les mentions légales qu’un produit alimentaire doit renseigner pour sa vente :

  • Liste des ingrédients
  • Tableau nutritionnel
  • Quantité nette
  • Date limite de consommation
  • Lieu d’origine

Ce qui va nous intéresser pour cet article :

  • Liste des ingrédients
  • Tableau nutritionnel
  • Date de consommation

Que trouve-t-on sur les étiquettes et les emballages de nos aliments ?

Nous retrouvons toutes les mentions légales et obligatoires… et il y en a !

  • La dénomination de vente
  • La liste des ingrédients
  • La quantité nette du produit
  • La date limite de consommation DLC ou DLUO
  • L’identification du fabricant, conditionneur ou revendeur, selon si le produit est brut ou transformé
  • Le lieu d’origine ou de conditionnement
  • Le numéro du lot pour une meilleure traçabilité du produit
  • Le code-barres pour la vente dans les commerces
  • La marque, qui n’est pas la même chose que la dénomination de vente (dénomination : gâteau au chocolat fourrage caramel, marque : LU)

Et je pense n’avoir rien oublié =) 



Ce que je regarde sur les étiquettes des produits alimentaires que j’achète

La liste des ingrédients

  • Les ingrédients sont présents par ordre décroissant de poids.
  • On privilégie les aliments bruts, la liste d’ingrédients ne doit pas contenir de sucres, huiles, additifs, colorants, arômes…
  • Les additifs chimiques sont indiqués par un E et 3 chiffres.
  • Éliminez de votre consommation les produits contenant des additifs.

Tableau nutritionnel

  • Souvent donné pour 100 g.
  • Sont mentionnés : la valeur énergétique, les protéines, glucides et lipides. Vous pouvez aussi voir apparaître la quantité de fibres, vitamines et minéraux.

Date limite de consommation

À consommer de préférence avant le… (DLUO) pour les produits comme les pâtes, céréales, huiles…

Passé cette date :

  • Absence de risque sanitaire ;
  • Diminution des qualités nutritionnelles.

À consommer jusqu’au… (DLC) pour les produits laitiers, viandes, poissons, plats cuisinés frais…

Passé cette date :

  • Risque sanitaire.

Les bons conseils pour une lecture efficace des étiquettes

  • Attention, la mention « sans sucre » veut dire sans sucre de table (saccharose) mais la présence d’autres glucides (fructose, dextrose, dextrine, maltodextrine, édulcorants) n’est pas à exclure, regardez sur le tableau nutritionnel les lignes « glucides » et «︂ dont sucres ».
  • La mention sans sucres ajoutés, quant à elle, désigne bien l’absence de tout sucre et glucides ajoutés dans la préparation. L’aliment peut tout de même contenir des glucides à l’état brut comme pour la compote de pomme et les jus de fruits.
  • On privilégie les produits bruts, même en conserve ou surgelés.

Par exemple : une poêlée de légumes surgelés ne doit contenir ni crème, ni sucre, ni huile.

  • Les mueslis ne doivent pas contenir d’huile, de sucres, d’arômes…
  • De même pour les aliments en conserve comme les haricots verts, les petits pois, les carottes…
  • On privilégie un produit avec la mention BIO.
  • On élimine de son caddy tout produit ultra-transformé tels que : les lasagnes surgelées, cordons-bleus, surimis, knackis, épinards à la crème, poisson pané…

Quelques exemples :

Décrypter les étiquettes des aliments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Cet article vous a plu ? Vous aimerez les suivants alors !

Tout ce que vous devez savoir sur le microbiote

Microbiote intestinal : sous ce nom parfois méconnu se cachent des milliards de bactéries, champignons ou levures qui prolifèrent dans notre intestin. Bénéfiques et non pathogènes, ces micro-organismes jouent de nombreux rôles et soutiennent le bon fonctionnement de notre organisme. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le microbiote.

Lire l'article
repas sport

Le repas d’après sport d’un sportif

Qu’il soit pris après un entraînement ou la veille d’une compétition, il est important qu’il soit composé de protéines, lipides et lucides. Pour une récupération optimale, il doit être consommé dans l’heure qui suit votre séance.

Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscription à la Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine un nouveau menu et ne jamais être en panne d’idées pour manger varié et équilibré !

Logo Pauline Soreda coach en nutrition à bergerac

Un petit cookie ?

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez cette politique, conformément à notre politique de confidentialité.